Accueil

TELECHARGER LE PROGRAMME DU MASTER 2018-19

Intitulé

Master ‘’Arts, Lettres et Sciences Humaines’’, Mention ‘’Cinéma et audiovisuel’’, Parcours ‘’Écritures Documentaires, recherche et création’’.

Responsable de la formation

Thierry Roche (thierry.roche@univ-amu.fr)

Nature du diplôme

Diplôme national Bac + 5 et Formation diplômante

Ville

Marseille (site Saint-Charles)

Durée des études

2 ans

Accessibilité

Formation initiale Bac +3, Formation continue et V.A.E

Effectif

15 étudiants maximum par année d’étude

 

ESPRIT DE LA FORMATION

L’esprit de la formation ‘’théorie et pratique des arts’’ se traduit par un enrichissement des pratiques par la théorie. Le parcours ‘’Écritures Documentaires’’ entraîne le public engagé dans cette formation exigeante, de l’analyse des œuvres et de la connaissance de leurs processus signifiants, en passant par l’expérimentation pratique, puis la conduite et la réalisation de films documentaires de qualité, jusqu’à la mise en place d’un véritable projet professionnel (stage professionnel tutoré, rapport analytique et critique)
Ainsi, à cette formation professionnelle à la conception – réalisation audiovisuelle, s’articule l’analyse critique des discours audiovisuels (cinéma, vidéo, etc…) pour maintenir un équilibre entre théorie, analyse, pratique expérimentale et création. D’autre part est envisagée la totalité du champ des productions et des réalisations documentaires (d’auteur, de création, institutionnel…), ainsi que les métiers corollaires.
L’objectif de la seconde année, outre l’implication dans une réalisation de haut niveau, est que chaque étudiant puisse formuler sa propre orientation vers un métier ou à tout le moins un secteur professionnel où il entend s’insérer.

 

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

L’objectif principal au cours de ces deux années est de placer chacun dans un processus de professionnalisation qui associe les compétences techniques et artistiques nécessaires à la réalisation – production documentaire, tout en interrogeant constamment l’objet filmique en fabrication. Ceci afin d’éviter toute tentative de normalisation du médium et du genre, de surcroît confrontés au champ complexe des réalités sociales et à la pression du formatage économique et esthétique des industries télévisuelles.
A cet objectif s’ajoute une conviction profonde qui lui est étroitement liée : l’Université remplit d’autant mieux sa fonction de formation professionnelle que les individus qu’elle forme ont développé leurs aptitudes créatives, l’analyse, le jugement, le goût, et qu’ils s’orientent ainsi vers une pensée qui les rend capables d’ampleur de vue, d’autonomie et d’innovation face au champ du documentaire.

Les acquis visés se déclinent comme suit :

  • capacité à comprendre, analyser et critiquer les œuvres : analyse du film, esthétique
  • capacité à conceptualiser et rédiger sous forme écrite (mémoire et rapport de stage) une problématique liée à la réalisation d’un documentaire, ou à l’insertion en milieu professionnel: méthodologie ; approche critique du projet professionnel
  • capacité à analyser le milieu professionnel face aux enjeux culturels, économiques et politiques : connaissance du milieu et des institutions (confrontation à des professionnels), droit et économie du genre, médiation, production ;
  • capacité à interroger constamment la démarche filmique par des procédures expérimentales : ateliers pratiques, Master Class en groupe et en compagnie de professionnels, pratique autogérée ;
  • formulation et validation du projet professionnel :
  • acquisition des méthodes permettant de concevoir, produire, réaliser et présenter un film ou un programme audiovisuel documentaire (appui pédagogique sous forme de séminaires questionnant les procédés et les choix d’écriture, de tournage, de post production ; diffusion mise en œuvre par l’étudiant)
  • acquisition des méthodes permettant la réalisation du mémoire de fin d’études ;
  • Stage en entreprise, accompagné du rapport de stage: guidance de stage, individuelle et lors de regroupements réguliers
  • Préparation à la mobilité internationale par la pratique d’une langue étrangère: étude de textes, écoute d’exposés, analyse de documents audio-visuels.

 

STRUCTURE DES ENSEIGNEMENTS

Le parcours ‘’Écritures Documentaires’’ se déroule sur deux années. Il est organisé en quatre semestres.
Ce parcours mènera les étudiants de l’expérimentation à la conduite et à la réalisation d’un projet personnel de niveau professionnel, à travers les étapes suivantes :

  • Eléments de méthodologie et de problématisation de la culture communs avec le parcours 4, exercices spécifiques orientés vers les stratégies de réalisation (S1),
  • Atelier de perfectionnement (réalisation de film), élaboration et validation du projet de réalisation (personnel) (S2),
  • Développement du projet professionnel et réalisation du film en fonction de la dominante métier choisie, confrontation à des approches transversales (séminaire) ou spécialisées (master-class), langue vivante (S3),
  • Stage d’insertion professionnelle, mémoire de stage, mémoire du projet professionnel (S4).

 

    ÉQUIPE PÉDAGOGIQUE

  • Baudouin Koenig Réalisateur, maître de conférences associé

    Depuis la création du Master, il encadre la réalisation des films de fin d'études, dirige des ateliers et fait le lien avec le milieu professionnel (UE connaissance du milieu, partenariats, encadrement des stages,...) Il est également membre de la Commission Télévision de la SCAM (société civile des auteurs multimédias)

  • Thierry Roche Professeur

    Professeur des universités en études cinématographiques à l’université d’Aix-Marseille, anthropologue et spécialiste du cinéma, ses enseignements portent sur la place du paysage dans les films, la mise en scène du réel, l’anthropologie et l’esthétique, les relation documentaire-fiction. Il est actuellement directeur du LESA (EA 3274).

  • Pascal Cesaro Maître de conférences

    Maître de conférences en études cinématographiques et audiovisuelles à l’université d’Aix-Marseille. Réalisateur de plusieurs films documentaires, il enseigne la pratique et les techniques de réalisation audiovisuelle et cinématographique. Membre du laboratoire PRISM (Perception, Représentations, Image, Son et Musique), ses recherches interrogent l’usage du film comme outil de recherche en sciences humaines et sociales et ses activités se développent à travers des projets de recherche-action sur les pratiques cinématographiques qu’on peut qualifier de collaboratives et à travers des actions de recherche-création sur les manières de filmer le travail, notamment dans l’univers de la santé.

  • Image par défaut.

    Caroline Renard Maître de conférences

    Caroline Renard est maîtresse de conférences en études cinématographiques à l’université d’Aix-Marseille où elle dirige le département Arts. Responsable de la licence Arts du spectacle, ses enseignements portent sur la méthodologie de l'analyse de film, l'esthétique et les théories du cinéma. Rattachée au LESA (EA3274), elle est actuellement responsable du programme « Le Centre méditerranéen de création cinématographique, histoire, archives, pratiques, rayonnement » ( 2017-2019) et co-responsable de l'axe de recherche « Imaginaire urbain en méditerranée » (2018-2020). Elle a coordonné la publication de deux ouvrages collectifs : Images numériques ?, PUP, 2014, et Wang Bing, un cinéaste en Chine aujourd'hui, PUP, 2014.

  • Image par défaut.

    Frédérique Devaux Maître de conférences

  • Quentin Rameau Assistant Ingénieur

    Responsable technique du secteur cinéma depuis 2010. A en charge l'encadrement et le suivi technique de l'ensemble des ateliers pratiques et productions audiovisuelles du Master "Écritures documentaires", et de la licence cinéma.

  • Image par défaut.

    Chrystophe Pasquet Assistant Ingénieur

    Co-responsable technique du secteur cinéma